Sushi, des T-shirts, des Sweats et des accessoires à l'humour gourmand

Offrir ou s’offrir un Sweat Sushis, un Tshirt maki, une coque de riz, c’estvbraiment génial pour tous les afficionados de ce met raffiné. Mais connaissez-vous son origine ? Son histoire ? Faisons un petit tour de la coqueluche des parisiens :

                                                                       

Signification du sushi


Bien que beaucoup de gens pensent que le sens du mot "sushi" a à voir avec le poisson cru, la vérité est que "sushi" fait référence à l'union des ingrédients avec le riz aigre classique. En d'autres termes, le sushi est le plat que l'on prépare avec ce riz et que l'on assaisonne de poisson, de fruits de mer, de viande ou de légumes. Il y a une croyance que ce plat vient du Japon, mais la vérité est que les origines du sushi sont dans la Chine antique, où ils ont conservé le poisson avec la moisissure provenant du riz fermenté, qui a agi comme un agent de conservation et n'a pas été consommé. Heureusement, cette coutume a évolué, les Japonais ont pris le relais et ont transformé le plat en ce que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de sushi.



Ce fameux plat n'est donc ni poisson, ni japonais.

Sa recette est on ne peut plus simple : une base de riz cuit assaisonné de vinaigre de riz, de sucre et de sel. Le sushi, en plus d'être la principale référence de la gastronomie japonaise, est l'un des plats les plus populaires dans le monde. En dehors du Japon, le terme sushi ne désigne que les variétés les plus courantes, telles que makizushi ou nigirizushi (allez, makis et nigiris), et curieusement, il est souvent étendu au sashimi, un plat à base de poisson cru mais sans riz.

 

L'Histoire du Sushi



La première référence aux sushis est apparue au Japon en 718, bien qu'il faille attendre 800 ans, jusqu'au XIXe siècle, pour que le processus de fabrication des sushis s'inverse : on faisait bouillir le riz au lieu de le cuire à la vapeur et, surtout, on inventait le vinaigre de riz, ce qui réduisait considérablement la durée de la fermentation. Tandis que les sushis continuaient à fermenter en même temps que le riz, le temps de fermentation a été progressivement réduit et le riz a commencé à être consommé avec le poisson.

Dans la période Muromachi, entre 1336 et 1573, le processus de création de l'oshizushi a été développé, où la fermentation a été remplacée par l'utilisation du vinaigre. Plus tard, dans la période Azuchi-Momoyama de 1573 à 1603, le namanari a été inventé qui a été fermenté pendant une période plus courte que le narezushi (dans lequel le poisson est fermenté pendant une longue période avec du riz et mangé après en avoir été séparé) et éventuellement mariné avec du vinaigre de riz, ce qui a donné au narezushi une odeur différente. La forte odeur de narezushi a probablement été l'une des raisons du raccourcissement et de la disparition éventuelle du processus de fermentation.

Il existe des écrits de l'époque qui décrivent l'odeur du produit comme un croisement entre le fromage bleu, le poisson et le vinaigre de riz. Au début du XVIIIe siècle, l'oshizushi fut perfectionné à Osaka et atteignit Edo (aujourd'hui Tokyo) au milieu de ce siècle. Ces sushis nécessitaient un temps de fermentation beaucoup plus court, de sorte que les magasins avertissaient les clients qu'ils attendaient que les sushis soient prêts.



Hanaya Yohei, à la fin de la période Edo, a inventé la variété Kanto de nigirizushi. C'était un type de sushi non fermenté que l'on pouvait manger avec les mains (ou à l'aide de bâtons de bambou). Cette nouvelle variété a marqué le début du sushi comme fast-food au Japon. Ces premiers nigirizushi n'étaient pas les mêmes que les variétés d'aujourd'hui. Le poisson était mariné dans de la sauce soja ou du vinaigre ou beaucoup salé, il n'était donc pas nécessaire de tremper les sushis dans de la sauce soja. Parfois, le poisson était cuit avant la formation des sushis ; ces méthodes ont été utilisées parce qu'il n'y avait aucune possibilité de réfrigération à ce moment-là.

L'avènement de la réfrigération moderne au début du 20e siècle a permis aux sushis faits de poisson frais de durer beaucoup plus longtemps. A la fin du 20ème siècle, les sushis commencèrent à gagner en importance et en popularité dans le monde entier. Aujourd'hui, c'est le plat le plus populaire au monde et il y a même des restaurants de sushis avec trois étoiles Michelin.

 Le sweat sushi : un cadeau idéal

On connait tous un(e) fan de sushis. Vous savez, celui ou celle qui propose systématiquement un restaurant de sushis le vendredi soir, où un déjeûner au japonais du coin. Il ou elle a testé tous les restos du coin et saura vous dire dans lequel manger le meilleur Maguro (sushi au thon) ou Shake (au saumon). C'est aussi la personne qui aura experimenté le Ebi (oursin). Et surtout elle comprend tous les mots qu'on vient d'écrire. Vous voyez très bien de qui je parle.

A cette personne, on peut lui offrir un Sweat ou un Tshirt "Acheteuse compulsive de sushis" ou encore "no sushis".

TÉLECHARGEZ VOTRE GUIDE GRATUIT : 7 JEUX D'ALCOOL

TÉLECHARGEZ VOTRE GUIDE GRATUIT : 7 JEUX D'ALCOOL